CLASSIFICATION DES RAPIDES

Les informations suivantes vous renseignent sur les plaisirs de l’eau vive. La classification suivante des rapides est un abrégé de l’Echelle internationale de la classification des rapides allant de la classe 1 à la classe VI.

Il faut noter que les rivières montent d’une classe lors des conditions printanières, ou lorsqu’elles sont situées en milieu sauvage.

Classe I

Eau calme, petit courant, négociation facile pour le canot ouvert.

Classe II

Petites vagues, quelques obstacles faciles à éviter, négociation mouvementée pour le canot ouvert.

Classe III

Grosses vagues, remous, contre-courants bouillonnants. Par contre, les parcours sont droits et comportent peu de risques. Négociation difficile pour le canot ouvert qui n’est pas équipé d’un pontage.

Classe IV

Fortes vagues et remous, contre-courants difficiles, parcours exigeant des manoeuvres précises, longs trains de vagues. Non recommandé pour les canots ouverts. Rapides pour les kayakistes expérimentés seulement.

Classe V

Négociation extrêmement difficile comportant de grands risques, brusques dénivellations, vagues explosives, débit élevé, forts remous. Exige une précision de manoeuvre sans erreur.

Classe VI

Généralement infranchissable dû à la nature de la rivière. Négociation extrêmement difficile. Réservé pour des équipes de kayakistes spécialement préparés.

SECTIONS

Descriptions des principaux rapides

LA SECTION DU CANYON

Le Rockpile :

À la seconde même où vous l’apercevez, votre cœur commence à s’emballer au fur et à mesure que la puissance de la rivière Rouge s’empare de tout votre être. Vous avez atteint le point de non-retour, il n’est plus possible de faire marche arrière…

Le Canyon :

Au cœur d’une gorge impressionnante, taillée dans la roche depuis l’ère précambrienne, le Canyon vous fera découvrir tout le punch de ses deux vagues explosives en eau haute et de sa brusque dénivellation en été.

Le Confusion :

Ce rapide va définitivement vous secouer. Coussins, vagues de part et d’autre ou manœuvres très techniques, vous choisissez quoi? Le Confusion, près d’un kilomètre de rapides qui vont vous mettre dans le bain…

Le Turbo :

Suivez le S que la rivière forme en rétrécissant mais souvenez-vous… gardez votre droite ou vous devrez affronter une vague hydraulique vorace!

Le Bellerose :

Tirant son nom du premier guide à avoir flippé un bateau dans ce rapide, le Bellerose se chargera de vous réserver quelques imprévus.

Le Surprise :

Juste au moment où vous pensiez que c’était fini, ce trou va vous faire découvrir les joies du rodéo. et Vous vous en souviendrez longtemps…

Les Portes du Diable :

Un canyon creusé depuis des millénaires, formant cavités et falaises desquelles il est possible de sauter directement dans les marmites de la rivière.

Les chutes Bell :

Infranchissable en rafting… Il semblerait que la seule personne à avoir jamais tenté de franchir ces chutes soit un stupide mannequin nommé Eddy, avec pour seul équipement une combinaison isothermique… Possible qu’il ait réussi, mais il n’en a jamais reparlé…

LA SECTION DES SEPT SOEURS

Le rapide familial :

A ne pas confondre avec le rafting familial. Ce joli train de vagues est le parfait échauffement pour ce qui suit.

Le Seuil Elisabeth :

C’est le premier gros rapide de la section. Accrochez-vous lors de la descente, ça va brasser! Si vous osez défier un peu trop la ligne de cisaillement, vous pourriez bien vous retrouver, vous et votre raft, aplatis comme des crêpes!

Le Réactionnaire :

Amenez jouer votre bateau dans le trou du Réactionnaire et vous comprendrez vite les bases des théories de la gravité de Newton. Mais attention… Gare à la  » troisième vague « . Vous ne seriez pas le premier bateau à flipper et nager longtemps, longtemps…

La Vague interdite :

A éviter à tout prix… Cette vague décrit une courbe parfaite qui vous rappellera sans aucun doute Hawaï 5-0.

Le Draino :

Frapper ce trou en eau haute et vous vous rendrez vite compte ce que c’est de descendre la rivière avec un bateau rempli d’eau et difficilement contrôlable.

Le contre-courant du Texaco :

Un arrêt obligatoire de la section des Sept Sœurs. Faîtes-y une pause ( enfin, si vous le pouvez… ) afin de vous préparer pour les rapides plus techniques qui s’en viennent.

Le Champignon :

Une belle vague pyramidale à frapper plein-centre afin d’envoyer la pointe du raft chatouiller le ciel bleu.

La Machine à Laver :

Le petit joyau de la section. Suivez la veine principale jusqu’à un mur d’eau impressionnant. Un peu trop à gauche et c’est l’ouvre-boîte qui se chargera de flipper votre bateau. Un peu trop à droite et vous vous dirigez droit dans le Burger : le raft fera le pain, et vous la garniture!

Les chutes des Sept Sœurs

Une série de chutes mortelles que seuls des kayakistes experts sauront apprivoiser en eau basse. Cela va sans dire que les rafts devront être sortis avant.

riviere-rouge001